Atelier Culture science et technique - OUVERTURE D'UNE DISCUSSION SUR LE PROJET DE TRAVAIL !!!

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

quelque propositions sur l'enjeu politique de la "CST"

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Bonjour,
J’espère que l’utilisation du « média » forum permettra à notre « atelier » un bon fonctionnement, compatible avec le mode de travail des uns et des autres et leur possible implication et disponibilité, ainsi que l’indispensable ouverture et liberté des échanges.

Je voudrais indiquer quelques pistes de réflexion concernant le sujet « culture scientifique et technique » et, au premier chef, la signification et les enjeux politiques de celui-ci.
Pour ma part, trois pistes me semblent particulièrement importantes à réfléchir :
1 - les enjeux contemporains du « partage des savoirs »,
- a) contre la confiscation du capital cognitif au bénéfice du pouvoir économique dominant et de ses commis
- b) contre la rupture entre les spécialistes (qui sont souvent progressistes ou démocrates) et les profanes
- c) pour une démocratisation des institutions voués à la connaissance (démocratisation interne à ces institutions, démocratisation de leurs relations à la société, démocratisation de leurs relations avec les tutelles et autres puissances
- d) démocratisation des usages des sciences et techniques et de leurs résultats

2 – Analyse des relations entre le système de production, la division du travail et le partage des connaissances.
Le système capitaliste s’est traduit par un utilitarisme et un pragmatisme dans la mise en œuvre des connaissances et pratiques dans le cadre de l’exploitation capitaliste.
De cette manière le capitalisme, contradictoirement, a été un formidable facteur de développement des connaissances, de développement des compétences des élites et des communautés socio-techniques, de constructions des disciplines scientifiques et des métiers, de développement des institutions de formation d’une part, et d’autre part un impitoyable système de ségrégation des cultures, induisant la massive aliénation intellectuelle et créatrice de la population, sans épargner d’ailleurs la classe capitaliste elle-même, qui ne brille que rarement par ses compétences scientifiques et techniques…

3 – Analyse au sein de la société contemporaine des aliénations antérieures au développement du système capitaliste, mais qui n’en sont pas séparables, dans la mesure où il a su les intégrer et les optimiser à ses propres fins de profit :
a) Ségrégation par le sexe. On n’en est plus tout à fait à l’exclusion des femmes de la lecture et l’écriture, mais la connaissance, et corrélativement les métiers restent largement distribués selon le sexe. Certains auteurs (et je partage le plus souvent leur point de vue) montrent ainsi que le domaine du « sale », de « l’impur » est généralement dévolu aux femmes tandis que les formes nobles de la pratique et de la technique restent du domaine masculin.
b) Ségrégation perpétuant au sein de la société de classe des aspects de système de caste, notamment dans la séparation de l’industriel et du tertiaire, des métiers de la production de ceux de la relation.

Voilà, ce ne sont que quelques idées proposées, comme cela, à la hâte. Mais il me semble qu’en les prenant en compte, comme aussi toutes celles que notre « âtelier » et ses différents membres proposeront, on pourra discuter de ce qui fait l’enjeu politique (pertinent donc pour une expression du Front de gauche) de la question de la culture scientifique et technique, notamment en pensant aux pratiques de lutte contre l’aliénation à mener (par exemple dans le système éducatif, ou dans l’hôpital, comme un récent post l’avait indiqué).
Bien amicalement à tous,
Olivier Chantraine

Voir le profil de l'utilisateur http://www.linkedin.com/pub/olivier-chantraine/4b/57/a71

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum